Entreprise hybride : trois voies de développement - Philippe Blot Lefevre

Entreprise hybride : trois voies de développement

Par Philippe BLOT-LEFEVRE, Conférencier et coach du SENS EN ACTIONS.

Chez Harry Potter, l’hybride est un « Sang Mêlé ». Il y a mieux comme compliment mais dans les vieilles familles, on regrette rarement un peu de sang neuf pour revigorer la descendance et redorer le blason.

Le chaos mondial pourrait donner des raisons de se plaindre. Mais considérant l’hybride comme une évolution naturelle du chaos, je propose d’accueillir la situation avec bienveillance. Elle est l’occasion du rebond espéré par chacun. Rappelons que la vertu première du chaos, c’est de distinguer et par conséquent de respecter chacun de ses composants. L’hybride, nous dit l’Académie Française, « se dit du croisement de deux lignées parentales différentes ». L’hybride est donc le résultat d’entités distinctes dont la complémentarité apparaît inhabituelle et vraisemblablement intéressante. L’hybride innove donc par essence et par destination.

Naturel ou conventionnel, l’hybride est.

L’hybride réalise,

L’hybride porte.

L’entreprise, -comprenez ici le fait d’entre-prendre entre nous et avec le vivant- a trois manières de se développer dans l’hybridation.

L’allemand Robert Bosch® a ouvert la porte de l’hybridation structurelle en mettant 92% des actions de son entreprise entre les mains d’une Fondation d’Utilité Publique destinée à proposer « des technologies pour la vie » à l’humanité. C’est une hybridation originale et plutôt vertueuse du capitalisme traditionnel et du monde associatif.

Entre Oberkampf1 au XVIIIe siècle et les 18 milliards de Dollars de fortune personnelle du fondateur de Patagonia®, l’hybridation est sociale. Chez Patagonia®2, la vie privée et la vie professionnelles sont intriquées comme le sont les énergies au sein du monde quantique. Ici, chacun de l’individu et de la collectivité, s’épanouit entre l’économique et le social, entre le privé et le professionnel.

La troisième hybridation est industrielle. Nous la trouvons bien entendu dans l’uberisation ; mais pas seulement. Dans le monde entier, Sleever® étiquette les bouteilles avec des matières combustibles non polluantes. L’intention de stopper le développement et la dérive des continents de plastics y trouve sa place. Hermès® a ouvert une filiale de surcyclage (upcycling) pour investir ses rebuts de fabrication dans une ligne de produits dont le luxe décalé fait fureur auprès de la clientèle.

Il faut de l’intelligence pour évoluer au sein du monde VUCA3 qui nous presse. L’intelligence d’entre-prendre consiste à y faire des liens improbables et cohérents ; à inventer de nouvelles hybridations à la croisée du travail, des structures et de la production de mieux-vivre.

Mes conférences livrent des recettes utiles au CODIR. Nous y travaillons ensemble le Sens (la raison d’être), les raisons d’une hybridation vouée au succès des individus et des structures pour que les bons mariages (appariements) naissent à moindre coût du confins de leurs activités et des équipes.

1 Inventeur de la Toile de Jouy et fondateur en 1760 du premier bâtiment industriel de l’humanité, à Jouy-en-Josas.

2 Groupe mondial de prêt à porter, fondé par un français savoyard.

3 VUCA : Vulnérable – Uncertain (incertain) – Complexe – Ambigu